Je ne sais pas si les mots seront assez forts pour vous exprimer toute ma reconnaissance. Vous m’avez sauvé la vie. J’étais si mal dans ma tête et dans mon corps qui n’étaient que douleur jour et nuit. Je me sens libérée même si je sais qu’il me reste encore beaucoup de travail à faire. Je n’oublierai jamais votre gentillesse, votre compréhension, votre soutien et votre chaleur. Vous êtes avec moi pour toujours, Claudie, France.

À l’âge de 16 ans je commence à me plaindre de maux divers. Après mon secondaire, j’ai tout de même entrepris mon cours d’infirmière. Suite à une chute banale, j’ai été obligée d’arrêter mon cours pour une période de 6 mois, j’avais un bras qui ne voulait plus fonctionner.

Au fil des années, la douleur s’intensifie et commence à me réveiller la nuit. Je me lève le matin avec des raideurs dans les membres. Je finis par en avoir au moins pour une heure ou deux avant de pouvoir bien fonctionner. Je me plains de « mal partout », les médecins ne trouvent rien. Finalement, à l’âge de 45 ans je me ramasse à l’urgence avec des douleurs intenses qui ne me quittent pas depuis trois jours. On me réfère à un rhumatologue qui diagnostique la fibromyalgie. D’une certaine manière, j’étais contente qu’il y ait un nom à toute cette douleur qui me suivait depuis des années. Je commence à prendre toute sorte de pilules, aucune ne m’apporte de soulagement. Lors d’une consultation avec mon médecin de famille, elle me parle du Centre PsychoPhysio,et me dit qu’ils soignent la fibromyalgie.Je me rends à une rencontre d’information et décide d’entreprendre la démarche. Après les un mois, je dors bien toutes mes nuits, la douleur a diminué de 80%. Après 7 mois, plus aucune douleur, aucun symptôme de fibromyalgie. Lors d’une visite à ce même médecin de famille, elle inscrit dans mon dossier, à côté du mot fibromyalgie, « guérie ».

←Retour aux témoignages